top of page
CHÂTEAU DE LISIGNANO

CHÂTEAU DE LISIGNANO

Lisignano est un château qui se dresse sur le site d'une villa romaine, le Licinianum de la tabula alimentaire de Traianea. C'est l'un des rares châteaux entouré d'un grand fossé entièrement fonctionnel. La structure que nous voyons aujourd'hui remonte à la fin de 300 quand elle a été reconstruite après avoir été incendiée par le baron de Hohenburg. Le château est dans un parfait état de conservation grâce à l'amour de la famille qui l'habite.

Le Château n'est pas ouvert aux visites libres / guidées

Lisignano, anciennement connu sous le nom de Licinianus, est mentionné dans la Tabula alimentaria traianea. Il s'agit d'une inscription en bronze de l'époque romaine, trouvée près de Velleia, qui contient de nombreuses informations concernant l'organisation agricole de la région de Piacenza au 2ème siècle, y compris de nombreuses indications toponymiques et nominatives.

Lisignano jétait alors le siège de la paroisse au Moyen Âge.

Le château de Lisignano, de plan rectangulaire avec quatre tours cylindriques et de hauts escarpements, est entouré d'un fossé encore aujourd'hui traversé par les eaux provenant du ruisseau voisin de Luretta.

Le château de Lisignano est mentionné pour la première fois dans des documents officiels en 1244, lorsque le marquis Hohenburg , vicaire de l'empereur Frédéric II, y séjourna. Cependant, la structure est plus ancienne.

Comme d'autres structures fortifiées de la région, elle a subi au cours des siècles de nombreux changements de mains. Il appartenait aux Pagani, de 1387 aux Figliagaddi, puis à l'Ospedale Grande de Piacenza, et de 1632 jusqu'au début du XXe siècle aux Rizzalotti.

Aujourd'hui, il appartient à un particulier et ne se visite pas.

On y accède par un pont-levis équipé de boulons et de chaînes en bois. Au XVIIIe siècle, le manoir a été modifié selon le goût de l'époque : la cour intérieure donne sur une double loggia baroque avec un escalier menant à l'étage supérieur. Des traces de fresques attribuées à Fernando Bibiena et représentant le motif en perspective des arcades et quelques trophées militaires sont encore visibles. Les chambres sont grandes et lumineuses avec des plafonds en voile et des lunettes.

Dans l'une des tours, équipée de sous-sols, se trouvaient les prisons. Les condamnés y étaient descendus au moyen de cordes à travers une trappe ouverte dans le plafond. Selon certains témoignages locaux, il existe également un passage souterrain secret, qui passant sous le ruisseau Luretta conduirait au château d'Agazzano.

0,00 €Prix